Recherche sur le blog

L'art du Bogolan

L'art du Bogolan

Le Bogolan est un tissu emblématique de la culture malienne, il est aussi pour certains un symbole de l'africanité, c'est en tout cas une richesse culturelle du continent africain.

Histoire et signification du Bogolan

C'est au centre du Mali, dans la région de Ségou notamment que la tradition se perpétue.

Né il y a plusieurs siècles, ce tissu ancestral date d'une époque où les habitants de ces régions étaient animistes et ce tissu avait donc une signification importante dans les étapes marquantes de la vie.

Le terme Bogolan signifie bogo = terre et lan = « issu de»

Fabrication artisanale du Bogolan

Le Bogolan est créé à partir de de longues bandes de coton blanc artisanal tissées et cousues ensemble avant d'être teintées artisanalement et confectionnées ensuite en pagne, vêtement ou tenture. La teinture est à base d'argile et de diverses plantes (macération de feuilles) et d'écorces naturelles. Les matériaux utilisés sont essentiellement minéraux et végétaux.

La première étape consiste à tremper la bande de tissu dans une macération de feuilles broyées qui est ensuite séchée au soleil avant d'appliquer la première couche de boue ferrugineuse. Commence alors l'étape des dessins symboliques.

Le tissu est de nouveau séché, lavé et on applique la seconde couche d'argile puis il sera retrempé dans des décoctions pour renforcer la couleur. L'Art du Bogolan repose sur le dosage de ces macérations de matières naturelles et sur la signification et codification des motifs et dessins. La coloration varie autour du blanc, noir et rouge (= couleur terre cuite).

Les significations des dessins peuvent changer d'une région à l'autre ou d'un artiste à l'autre et représentent en général des scènes de la vie quotidienne.

Le Bogolan dans la culture malienne

Jusqu'à une date récente, seules les femmes réalisaient des Bogolan, ce qui pouvait leur éviter les travaux pénibles des champs. Elles étaient réputées pour leur savoir-faire et leur parfaite connaissance des symboles. La transmission de cette technique s'est transmise de génération en génération. Ceux sont les femmes mandingues notamment qui se sont servies du Bogolan comme d'un instrument de communication sur les vêtements de leurs maris. Mais ce tissu était également utilisé en pagne pour leur mariage, y placer leur premier enfant et aussi pour les enterrements.

Ce tissu à haute valeur symbolique marquait également l'appartenance à un groupe de la communauté par exemple, les chasseurs.

Et aujourd'hui....

Le Bogolan est très apprécié pour l'esthétique de ces dessins symboliques. Les artistes contemporains s'en inspirent et les créateurs de mode et de décoration se sont emparés de ces motifs africains très graphiques.

Pour aller plus loin, je vous conseille « Au fil de la parole » Edition du Musée Dapper

Notre sélection de plaids et tentures en bogolan

Notre sélection de coussins en bogolan

Posté le 27/09/2020 Les Arts d'Afrique 1141

Menu